D'UN INFINI A L'AUTRE

Benoit Lemercier

Du 8 novembre au 15 décembre 2018

 

 

« Si Benoit Lemercier appartient à la famille de l’abstraction géométrique et concrète, sa démarche plastique ne se résume pas à des enjeux exclusivement formalistes. La mission qu’il s’est assignée est immense, puisqu’il s’agit d’aller au-delà des frontières du visible pour découvrir l’imperceptible : « L’objet de mon travail est de donner forme à l’invisible c’est-à-dire à une réalité que nos sens ne nous permettent pas de percevoir ». Partant, son abstraction ne se situe pas en rupture avec le monde des apparences mais dans l’approfondissement de celui-ci. A l’origine de sa recherche, il y a effectivement une attirance pour les mystères des mécanismes de l’univers révélés par les données les plus actuelles de la science.

 

Ainsi, Benoit Lemercier nous entraîne vers le monde de l’infiniment grand avec la série des Hypercubes, qui offre une interprétation géométrique de la quatrième dimension spatiale (en inscrivant le volume du cube en trois dimensions dans la quatrième dimension).

 

A l’inverse, la série des Supercordes nous plonge dans le monde de l’infiniment petit : fondée sur une théorie de la mécanique quantique, elle propose une probable interprétation visuelle du plus petit constituant de la matière, c’est-à-dire des cordes en vibration qui se manifestent sous la forme d’ondulations infinitésimales. 

 

Si aujourd’hui les Supercordes retiennent davantage l’attention de Benoit Lemercier, son travail se déploie toutefois selon ses deux axes à la fois antinomiques et complémentaires. Cette répartition binaire a une indéniable portée symbolique, l’opposition entre la rigueur des lignes noires des Hypercubes et la souplesse des entrelacs blancs des Supercordes renvoyant à la dualité qui veille sur l’ordre du monde.

 

C’est un dialogue entre ces deux pôles opposés et complémentaires, à l’image de la philosophie du yin et du yang, que se situent la profondeur conceptuelle et la poétique personnelle de Benoit Lemercier ».

 

Domitille d’Orgeval

Docteur en histoire de l’art

Spécialiste de l’art abstrait

Commissaire associée de l’exposition « Dynamo. Un siècle de mouvement et de lumière dans l’art. 1913 – 2013 », Paris, Grand Palais.

____________________________________________________

 

22 rue du Cloître Saint-Merri

75004 Paris 

> > >  + 33 (0) 6 63 79 93 34  

> > >  contact@valeriedelaunay.com