Pascal Vilcollet

Pascal Vilcollet est né à Melun en 1979.

 

Il est diplômé d’une formation dans l’impression (lithographie et offset), d’un brevet de dessinateur maquettiste et de l’E.P.S.A.A. (École Supérieure d’arts Graphiques et d’architecture). 

 

Il vit et travaille à Paris.

Une obsession, l’image

 

Pascal Vilcollet s'est toujours exprimé par l'image. Son univers pictural est un mélange foisonnant, oscillant entre réalisme, figuration et abstraction. Plutôt que de représenter, Pascal Vilcollet saisit et capture, parfois de manière brute et sauvage, l’instant, les traits fugitifs et changeants de notre monde.

 

Une peinture vivante

 

A contempler ses tableaux, le spectateur est comme frappé par le tumulte des images qui n’est pas sans rappeler celui également présent dans les œuvres des grands artistes baroques mais aussi d’autres plus académiques comme Bouguereau. Tout comme ceux-ci, par le jeux subtil de contrastes de couleurs, de jeux de lumière, de mouvements et de moments saisis, comme volés dans leur instantanéité, et aussi de compositions souvent asymétriques, Pascal Vilcollet nous emporte dans un état de tension. Il transmet à la toile la fulgurance de son geste et donne vie à une peinture spontanée et physique où jamais le regard ni l’émotion ne retombent.

 

Fenêtre sur une réalité

 

C’est avec sa série « Teddy box » que Pascal Vilcollet amorce une évolution significative. La palette de ses couleurs change. Sa technique plastique aussi. Elles se sont adoucies, sont plus subtiles. Surtout, il parvient à arracher à son pinceau l’exploration de thèmes plus intimes et aborde avec cette série celui du  « … territoire ombrageux de son enfance, et des fantasmes sauvages qu’il en a gardés »*. Mais c’est véritablement avec la série des « Compositions » qu’il offre au spectateur une pleine maturité. Ses tableaux s’ouvrent sur une juxtaposition de scènes qui s’enchevêtrent, traversées de personnages en collision qui semblent hors contexte et où la linéarité temporelle paraît souvent absente. Si ses peintures semblent raconter une histoire, toute  tentative de narration reste en suspens. La logique de son travail est autre. Pascal Vilcollet se livre encore plus. Il s’approprie la réalité et nous délivre ce qu’il souhaite en retenir.  Cette série « …fonctionne comme un journal intime (chaque toile est, en effet, la mise en forme des événements marquants qui se sont produits… dans la vie de l’artiste)»*. Une même logique s’opère avec cette nouvelle série La Gardelle. De ce lieu de séjour, Pascal Vilcollet ouvre une fenêtre sur le monde et parvient à mettre en scène sa réalité pour définitivement mieux la dépasser.

                                                                                                                                                                          

      *Frédéric Baitinger - Artension n°121

____________________________________________________

 

22 rue du Cloître Saint-Merri

75004 Paris 

> > >  + 33 (0) 6 63 79 93 34  

> > >  contact@valeriedelaunay.com