Yoan Beliard

Yoan Beliard est né en 1980.

 

Il vit et travaille à Poitiers.

Il est diplômé de l'Ecole Boulle, en 2002, 

Tiwanaku, plâtre, toner, spray, acier, bois, 240 x 160 cm, 2019

Hidden face, plâtre, toner, acier, bois, 120 x 80 cm, 2019

Jarre 300dpi av JC -2020 - Plâtre, toner, galet brique, brique.

Tiwanaku, plâtre, toner, spray, acier, bois, 240 x 160 cm, 2019

Yoan Béliard est un artiste plasticien dont la pratique s’appuie sur les images. Il s’intéresse à leur matérialité, aux grains qui les constituent, mais aussi à leur capacité à voyager à travers les époques. Chacune d’elles incarne une empreinte du temps, notamment par leur inscription dans des matières qui traversent les âges. Par-là, l’artiste rend palpable le procédé de stratigraphie, qui consiste à fouiller le sol par strate, pour découvrir, successivement, les époques et leur héritage.

 

A partir de cette réflexion archéologique, l’artiste met en œuvre une confrontation et une forme d’anachronisme. En jouant sur une diversité de temporalités et de représentations leur étant associées, l’artiste tisse des liens, tout en offrant le soin au regardeur d’interpréter les espaces laissés « vides ».

 

Comme Yoan Béliard l’affirme avec clarté : « C'est dans les strates de l’image ou de l’objet que mon travail se situe. Dans cette infime épaisseur, je tente de révéler des traces à décrypter ouvrant à des interprétations multiples. Les procédés techniques mis en place pour l’apparition de ces indices participent à ma démarche, ainsi j’utilise volontiers des notions ou techniques évocatrices de l’archéologie. Par ces protocoles de création, je tente de concrétiser des pièces dont l’appartenance à une époque semble ambiguë, anachronique, et qui questionne notre rapport au temps et à l’espace. »

 

Son processus créatif débute par la fabrication de fragments, de formes, en utilisant des procédés divers : moulage, empreintes de fossiles, relevés des traces et reliefs. Il expérimente également le transfert d’images, sur matériaux minéraux,. A partir de ces fragments prélevés et en faisant intervenir le plâtre, qui sédimente les visuels et les fige, il recrée des narrations saisissantes. C’est avec un assemblage poétique, aux apparences naturelles, que les œuvres prennent vie au travers de diverses formes : contenants, bas-reliefs, volumes, sculptures…

 

Le travail de Yoan Béliard se veut l’incarnation de la notion de passage et des énigmes que recouvrent l’écoulement du temps.